25e année  N°150 NOVEMBRE –DECEMBRE  2017


Suisse

 

Nationalité

 

Le renouvellement du Conseil fédéral a été l’occasion d’un débat sur la double-nationalité.

Thierry Maudet qui a un passeport français et Ignazio Cassis, Italien de naissance, ont annoncé qu’ils renonçaient à leur passeport étranger. C’est Ignazio Cassis qui a été élu et qui est devenu le ministre des Affaires étrangères du gouvernement suisse (voir dans « Elle et il ont dit » le point de vue de Thierry Meyer). À cette occasion, la presse suisse a rappelé qu’en sport le drapeau suisse flotte régulièrement sur les podiums grâce à des doubles-nationaux. Et de citer Roger Federer, Sud-Africain par sa mère, Stan Wawrinka, Allemand par son père, 14 des 23 joueurs de l’équipe nationale de football...

La municipalité de Buchs, en Argovie, a fait marche arrière et a annoncé en septembre qu’elle soutenait le dossier de la jeune ingénieure turque née dans la région, lui permettant d’obtenir la nationalité suisse, après la polémique déclenchée par un premier refus (voir La Lettre n° 149).

 

Droit de vote

 

Les étrangers du canton de Neuchâtel ont le droit de vote municipal depuis 1848, le droit de vote cantonal depuis 2000 et le droit d’éligibilité communale depuis 2007. Un mémoire de master en migration et citoyenneté fait le point sur les élus durant la mandature 2012-2016. Il y a eu 49 élus étrangers, soit 4 % des élus communaux du canton et 4 sièges sur les 187 des exécutifs. 80 % des élus se trouvent dans les 5 communes de plus de 10 000 habitants, et dans ces villes 37 % des candidats étrangers sont élus tandis que 66 % des candidats étrangers dans les communes de moins de 500 habitants sont élus.


Retour au sommaire de la LETTRE n° 150

Retour à la présentation : LETTRE

Retour à la page : ACCUEIL