26e année  N°155 SEPTEMBRE – OCTOBRE  2018


21e sondage de La Lettre de la citoyenneté

Les Français de plus en plus favorables au droit de vote de tous les étrangers 58 % des Français favorables

L’adhésion à l’élargissement du droit de vote à tous les étrangers progresse et se rapproche du niveau record observé en 2011. L’écart entre favorables et opposés est de 19 points en pourcentage, il était de 20 points en 2011. Pourtant les médias sont silencieux sur le sujet depuis plusieurs mois alors qu’en octobre 2011, au moment du sondage, nous étions déjà dans la campagne présidentielle de 2012 et la promesse du candidat François Hollande de donner ce droit était connue.

Pour l’égalité des droits

 Rappelons que notre sondage pose la même question depuis 1994 et permet de suivre l’évolution de l’opinion. La question porte sur l’égalité des droits entre les ressortissants des pays de l’Union européenne, qui ont le droit de vote aux élections municipales et européennes, et les autres étrangers, qui n’ont aucun droit politique. De 1994 à 1996, l’opposition à cette égalité des droits est très majoritaire, regroupant les deux tiers des personnes interrogés. De 1997 à 2005, les résultats sont en dents de scie, autour de 50-50, avec un pic des opposés en novembre 2001, deux mois après les attentats du 11 septembre à New-York, et un pic favorable en 2003.

Depuis 2006, il y a davantage de personnes favorables que d’opposées à l’élargissement du droit de vote à tous les étrangers.

En fonction de l’opinion politique

Comme les années précédentes, les sympathisants de gauche sont les plus favorables au droit de vote municipal et européen de tous les étrangers, les sympathisants de droite et d’extrême droite les plus opposés. Les sympathisants de La République en marche du président Macron sont plus proches de la gauche que de la droite sur ce sujet. La différence la plus importante par rapport au sondage de l’année dernière concerne l’opinion des personnes sans préférence partisane qui sont désormais nettement favorables à la mesure.

Les étrangers des pays de l’Union européenne résidant en France ont désormais le droit de vote aux élections municipales et européennes. Personnellement, seriez-vous très favorable, assez favorable, assez opposé ou très opposé à l’extension du droit de vote pour les élections municipales et européennes aux résidants étrangers non membres de l’Union européenne vivant en France ?

 

 

Évolution depuis 1994

 

 


Retour au sommaire de la LETTRE n° 155

Retour à la présentation : LETTRE

Retour à la page : ACCUEIL