4€  17° année - n° 99 MAI - JUIN  2009



Pays-Bas

Le Centre pour la politique locale du Parti travailliste (CLB) calcule que les élus locaux d'origine étrangère ont deux fois plus de chance de quitter le Parti travailliste que les autres. Les autres partis auraient des chiffres analogues mais n'en parlent pas. Pour le CLB, deux raisons expliquent ce résultat : les élus allochtones ont été choisis pour leur représentativité ethnique mais ne maîtriseraient pas assez les dossiers au quotidien ; élus avec des voix préférentielles, ils rencontreraient de l'hostilité dans leur parti et aucune place politique ne leur est faite.



Voir aussi N° 97
Retour au sommaire de la LETTRE n° 99
Retour à la présentation : LETTRE
Retour à la page : ACCUEIL