22e année  N°130 JUILLET - AOUT 2014


Malte

La décision du gouvernement d’accorder la nationalité moyennant finance continue à faire polémique (voir La Lettre n° 127 et 128). Le ministre des Affaires étrangères a annoncé le 17 février qu’il y avait 277 demandes déposées pour « acheter » la nationalité. Le fait que la nationalité d’un pays donne automatiquement la citoyenneté européenne est contesté. « Les Etats usent en quelque sorte d’un bien qui ne leur appartient pas » estime Rostane Mehdi, professeur à l’université d’Aix-Marseille.


Retour au sommaire de la LETTRE n°130
Retour à la présentation : LETTRE

Retour à la page : ACCUEIL