4€  17° année - n° 99 MAI - JUIN  2009



Luxembourg

C'est une tradition pour le Comité de liaison des associations d'étrangers au Luxembourg (CLAE, 26 rue de Gaspérich, 1617 Luxembourg) d'interroger les partis politiques sur les droits des étrangers, 43% de la population du pays, à la veille d'échéance électorale. Les réponses sont publiées dans le N° 95 d'Horizon. Sur l'égalité des droits politiques entre citoyens communautaires et non-communautaires, seuls les Verts (Déi Gréng), le KPL et la gauche (Déi Lénk) sont pour sans réserve ; les socialistes (LSAP) expriment leur préférence pour des solutions européennes en la matière ; le Parti Démocratique et les Chrétiens sociaux (CSV) estiment que l'introduction du droit de vote pour les étrangers non-communautaires au niveau communal est déjà un progrès important ; l'ADR renvoie à l'acquisition de la nationalité luxembourgeoise. Le Parti démocratique n'est pas opposé à l'accès des étrangers aux fonctions de bourgmestre et d'échevin alors que l'ADR est contre, le LSAP et le CSV n'ont pas encore pris position sur le sujet. Sur l'extension du droit de vote aux étrangers pour les élections législatives, clairement oui pour Déi Gréng et Déi Lénk, clairement non pour l'ADR, évolution envisageable pour tous les autres partis sous réserve d'attendre les effets de la loi récemment votée permettant la double nationalité.



Voir aussi N° 97
Retour au sommaire de la LETTRE n° 99
Retour à la présentation : LETTRE
Retour à la page : ACCUEIL