4€ 19e année  N°110 MARS - AVRIL 2011

Luxembourg 

Le 15 mars, le ministre de la Justice François Biltgen a confirmé le « succès incontestable » de l’acquisition de la nationalité luxembourgeoise depuis la loi du 23 octobre 2008 permettant notamment la double nationalité (voir La lettre n° 105) : 4 311 demandes en 2010 et 4 022 en 2009, alors qu’avant la réforme législative environ 1 000 demandes étaient présentées par année ; 84,7 % des demandeurs en naturalisation ont bénéficié d’une dispense de l’épreuve d’évaluation de la langue luxembourgeoise parlée et des cours d’instruction civique (le niveau de connaissance d’une des trois langues du pays, luxembourgeoise, française et allemande, est vérifié par les officiers de l’état civil au moment de la demande), 15,3 % des demandeurs ont été obligés de participer à ces épreuves et cours.

Parmi les personnes naturalisées en 2010, 847 ont la double nationalité. Il y a eu début 2011 une forte demande de recouvrement de la nationalité luxembourgeoise de la part des frontaliers belges, descendants en ligne directe d’un aïeul luxembourgeois à la date du 1er janvier 1900 (critère prévu par la loi d’octobre 2008). 


Voir aussi N° 109
Retour au sommaire de la LETTRE n°110
Retour à la présentation : LETTRE
Retour à la page : ACCUEIL