25e année  N°150 NOVEMBRE –DECEMBRE  2017


Inde

Pour la première fois, des réfugiés tibétains vont voter aux prochaines élections de l’État de l’Himachal Pradesh. C’est dans cet État, notamment dans les villes de Dharamsala et de Bir, que se trouve la majorité des réfugiés. En février 2014, les autorités indiennes ont demandé aux États d’enregistrer les Tibétains et leurs descendants dans leurs listes électorales. C’est la suite d’une décision de 2013 accordant la nationalité indienne aux réfugiés nés en Inde après le 26 janvier 1950 et avant le 1er juillet 1987.

Sur les 50 000 personnes concernées, le nombre d’inscrits n’est que de 1 400. Bien que le gouvernement tibétain en exil reste neutre sur la mesure, la communauté des réfugiés est divisée et préfère voter pour les élections propres aux Tibétains.


Retour au sommaire de la LETTRE n° 150

Retour à la présentation : LETTRE

Retour à la page : ACCUEIL