4€ 19e année  N°110 MARS - AVRIL 2011

Hongrie 

Dès la première semaine de 2011, il y a eu 4 102 candidatures à la procédure de naturalisation des Hongrois de souche vivant dans les pays voisins (voir La lettre n° 106). La demande est particulièrement importante en Transylvanie roumaine. 

Pour le gouvernement, la mesure applicable depuis le 1er janvier devrait se traduire par 250 000 à 400 000 candidatures d’ici la fin 2011. 
Cette possibilité de devenir Hongrois, donc citoyens de l’Union européenne, concerne essentiellement des ressortissants de l’UE mais aussi près de 300 000 Hongrois résidant actuellement hors de l’UE, en Ukraine et en Serbie notamment. Cette extension de la citoyenneté européenne à des minorités ethniques hors
UE a déjà été réalisée par la Bulgarie et la Roumanie. 
Quant au droit de vote accordé pour toutes les élections à ces double nationaux (voir La lettre n° 108), il est très critiqué en dehors de la Hongrie. Le président du groupe conservateur au Parlement européen, Joseph Daul, a estimé que cela équivaut « à ne pas reconnaître les frontières ». 

Voir aussi N° 108
Retour au sommaire de la LETTRE n°110
Retour à la présentation : LETTRE
Retour à la page : ACCUEIL