4€  15° année - n° 85 JANVIER - FEVRIER 2007



••• Espagne

Les organisations non-gouvernementales, notamment l’APDHA (Association pour la défense des droits humains en Andalousie) critiquent fortement la proposition des parlementaires d’étendre les accords de réciprocité pour le droit de vote des étrangers aux élections municipales (voir La Lettre n° 83). Pour ces organisations qui ont lancé une campagne "Aqui vivo, aqui voto" (j’y suis, j’y vote), le critère de réciprocité tel qu’il est prévu par la Constitution espagnole est limité, difficilement réalisable et discriminatoire. Le président du gouvernement d’Andalousie et président du PSOE, Manuel Chaves, s’est également prononcé pour la suppression du principe de réciprocité mais pense que la question doit être traitée au niveau de l’Union européenne.

Le conseil provincial de Séville s’est prononcé à l’unanimité pour que la citoyenneté soit liée à la résidence. Quarante-six associations de Catalogne se sont également prononcés pour la citoyenneté de résidence.



Voir aussi N° 83
Retour au sommaire de la LETTRE n° 85
Retour à la présentation : LETTRE
Retour à la page : ACCUEIL