4€ 19e année  N°110 MARS - AVRIL 2011

Bahreïn 
Un des problèmes soulevés lors des manifestations de ce début dannée 2011 et de la contestation de la famille royale de la petite île du Golfe persique
concerne les naturalisations. Les opposants au régime le suspectent deffectuer des naturalisations rapides de citoyens pakistanais et arabes de même confession sunnite que la famille royale et résidant depuis moins de 5 ans dans le royaume alors quun étranger ne peut demander la nationalité quaprès 25 ans de résidence. La communauté chiite (70 % de la population au dernier recensement, en 1981) craint que la monarchie cherche à inverser léquilibre au sein des citoyens musulmans

Voir aussi N° 97
Retour au sommaire de la LETTRE n°110
Retour à la présentation : LETTRE
Retour à la page : ACCUEIL