24e année  N°149 SEPTEMBRE – OCTOBRE  2017


Australie

La binationalité n’est pas bienvenue. C’est l’article 44 de la Constitution qui a été exhumé, Constitution qui date... de 1890 ! L’article interdit à tout Australien détenteur d’une autre nationalité d’être membre du Parlement fédéral. La disposition a déjà amené deux députés à démissionner début juillet. Cette fois ce sont des membres du gouvernement qui chutent ou sont sur le point de chuter : le ministre des Ressources minières pour son lien avec l’Italie, et surtout le vice-Premier ministre qui détient la double nationalité australienne et néo-zélandaise.

Outre les conséquences diplomatiques que cette situation génère (le parti travailliste de Nouvelle-Zélande est accusé d’ingérence dans les affaires australiennes), il apparaît que de nombreux autres députés disposent de la binationalité. Mais quoi d’étonnant dans un pays où plus d’un quart des habitants est né étranger ?


Retour au sommaire de la LETTRE n° 149

Retour à la présentation : LETTRE

Retour à la page : ACCUEIL